Par Hugo B.

L’injection SQL et la sécurité des données

L’injection SQL est une menace persistante dans le monde de la cybersécurité. Cette technique d’attaque permet à un attaquant d’insérer du code SQL malveillant dans une requête SQL via l’entrée d’un utilisateur pour manipuler ou compromettre la base de données. En 2024, les attaques par injection SQL restent une des vulnérabilités les plus courantes et les plus dangereuses pour les applications web. Cet article examine comment se protéger contre l’injection SQL, avec un focus particulier sur l’exemple classique de l’injection SQL de type « 1=1 ».

Comprendre l'injection SQL

L’injection SQL survient lorsqu’un attaquant manipule une requête SQL pour exécuter des actions non prévues par le développeur, telles que lire, modifier ou supprimer des données sensibles. Cette technique repose souvent sur une entrée utilisateur non validée ou non échappée.

Exemple de code vulnérable

Prenons un formulaire de connexion où un utilisateur entre son nom d’utilisateur et son mot de passe. Le code PHP pour traiter cette entrée pourrait ressembler à ceci :

				
					$username = $_POST['username'];
$password = $_POST['password'];

$query = "SELECT * FROM users WHERE username = '$username' AND password = '$password'";
$result = mysqli_query($conn, $query);

				
			

Attaque par injection SQL

Un attaquant pourrait entrer quelque chose comme ceci dans le champ username :

				
					' OR 1=1 --
				
			

Et laisser le champ password vide ou entrer n’importe quoi. La requête SQL deviendrait alors :

				
					SELECT * FROM users WHERE username = '' OR 1=1 -- ' AND password = ''
//au lieu de : SELECT * FROM users WHERE username = '$username' AND password = '$password'";
				
			

Explication de cette injection SQL

Découpage en deux temps de cette injection SQL, parmi la plus courante, tout simplement parce que c’est la plus simple à mettre en œuvre.

Résultat de la requête SQL

Le résultat de la requête après cette injection SQL devient celle-ci :

				
					SELECT * FROM users WHERE username = '' OR 1=1
				
			

Ce qui revient à simplifier par cette requête SQL :

				
					SELECT * FROM users
				
			

Cette requête reveint à demander de sélectionner [SELECT] toutes les informations [*] de la table [FROM] des utilisateurs [users]. Autrement dit, elle renverra toutes les lignes de la table `users`, permettant potentiellement à l’attaquant de contourner le mécanisme d’authentification.

Prévention des injections SQL

Pour se protéger contre les attaques par injection SQL, il est crucial d’adopter plusieurs bonnes pratiques :

Lire la vidéo sur L'injection SQL : Sécuriser les données par un un expert web
Mettez vous à l'abris, vos données sont sensibles

Utiliser des requêtes préparées et des instructions paramétrées

Les requêtes préparées et les instructions paramétrées séparent le code SQL des données fournies par l’utilisateur, empêchant ainsi l’exécution de code malveillant. Par exemple :
				
					$stmt = $conn->prepare("SELECT * FROM users WHERE username = ? AND password = ?");
$stmt->bind_param("ss", $username, $password);
$stmt->execute();
				
			

Valider et échapper les entrées utilisateur

Assurez-vous que les données entrées par l’utilisateur respectent les formats attendus et utilisez des fonctions d’échappement appropriées pour éviter que des caractères spéciaux ne perturbent la syntaxe SQL.

Utiliser des ORM (Object-Relational Mapping)

Les ORM comme Eloquent  (l’ORM de Laravel, notre préféré), Hibernate, Doctrine, ou Entity Framework gèrent les interactions avec la base de données d’une manière sécurisée, réduisant le risque d’injection SQL.

Configuration appropriée de la base de données

Utilisez des comptes de base de données avec les privilèges minimums nécessaires et surveillez les activités suspectes pour prévenir les abus.

Ce qu'il faut retenir des injections SQL

L’injection SQL représente une menace sérieuse pour la sécurité des données des applications web. En adoptant des pratiques de codage sécurisées telles que l’utilisation de requêtes préparées, la validation et l’échappement des entrées utilisateur, ainsi que l’utilisation d’ORM, les développeurs peuvent grandement réduire le risque d’injection SQL. La sécurité des données est cruciale pour maintenir la confiance des utilisateurs et protéger les informations sensibles contre les attaques malveillantes.
Logo NOVAPULSE - Expert Site internet - SEO - SEA - SMO - Application web

Dans sa quinzième année, NOVAPULSE est bien plus qu’un Studio web, c’est un partenaire à 360° dans votre communication digitale.

CONTACT

En Nouvelle-Calédonie :

34 rue du Général Galliéni • Nouméa

NOVAPULSE est fermée au public après 16h30, ainsi que le lundi matin et le vendredi après-midi.

@ Copyright 2022 • Tous droits réservés à NOVAPULSE • Mentions légales • Conditions d’utilisation • Politique de confidentialité

Votre site internet à partir de 3 000 cfp/mois !